• "In Tenebris" de Maxime Chattam (2011)Résumé : "Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, entre autres sévices, et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos... Jeune déctective à Brooklyn, Annabel O'Donnel prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville ? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même ? Ce mystère, ce rituel... Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage... dans les ténèbres."

    Voilà un auteur que j'apprécie énormément, Maxime Chattam. On dit de lui que c'est le Stephen King français moi je dirai que non qu'il a bien son style à lui. King est bien aussi mais je ne le comprend pas toujours.

    "In tenebris" est le 2è tome de la trilogie du mal, quand je l'ai acheté, j'ignorai qu'il faisait parti d'une série et qu'il avait bien-sûr un 1er tome mais ça ne m'a pas du tout dérangé.

    A la base, étant passionnée de lecture, mon genre était celui-ci, thriller bien sanglant avant de découvrir les créatures de la nuit, vampires, loup-garou & cie.

    Bref j'ai tout simplement adoré ce livre, lu en quelques jours, difficile de le lâcher, âme sensible s'abstenir car sanglant à souhait, les femmes y sont mal traitées. L'auteur n'hésite pas dans ses propos, se mouille jusqu'au coup, bref c'est sanglant !!! Et ce que j'adore par dessus tout c'est qu'on ne tourne pas en rond, pas de détail qui parfois peut nous perdre et qui nous fait passer à côté de ce que l'auteur veut nous faire comprendre.

    Excellent ! je le conseille pour les amateurs de frissons !


    votre commentaire
  • "Prédateurs" de Maxime Chattam (2011)Synopsie : "Ils sont déjà parmi nous... Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scène effroyables. Mais l'ennemi n'est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le langage du sang, il ne peut s'agir que d'un psychopathe, un monstre de ruse et sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un..."

    Ce bouquin je le recommande vivement pour les fans de thriller, sang, IL EST GENIAL !!! Ame sensible s'abstenir car là l'auteur ne mâche pas ses mots. Au début j'hésitais car l'histoire se déroule dans le milieu militaire et je craignais d'être saoulée par tant d'hommes. Et non du tout bien au contraire, nous avons une infirmière qui partage la vedette avec l'enquêteur principal. Dès les 1ère pages on ressent bien l'attraction qu'il y a entre les 2. On s'étonne à la fin de l'identité du tueur mais à travers ce livre, Chattam décrit bien la noirceure de l'homme, de l'humain et nous fait même croire que l'homme est le plus prédateur des espèces vivantes. Une bonne étude sur l'homme et son côté sombre.


    votre commentaire
  • "La Promesse des Ténèbres" de Maxime Chattam (2011)New York. Mégapole de tous les possibles. De tous les excès. Où la verticalité des buildings s’oppose à celle de souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l’industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l’on vend la mort filmée en direct.

    Au cœur de ce maelström, le journaliste Brady O’Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l’enfer. Celui de la Promesse des Ténèbres.

    Mon avis : L'histoire est centré sur Brady O'donnell, journaliste de profession marié à Annabelle, qui elle, est flic. Brady après avoir bouclé un énième article, se tourne vers le monde du porno suite au conseil de son meilleur ami homosexuel. Tout d'abord sceptique, il décide par curiosité de visiter le site d'une jeune actrice qu'on surnomme Rubis. Le site s'ouvre sur une vidéo d'elle qu'il regarde jusqu'au bout, inquiet il se demande si le film est une mise en scène ou la réalité même à cause de la violence de l'acte. Suite à cette vidéo, il l'appelle pour une éventuelle interview qu'elle accepte soit disant parce "qu'il est différent des autres". Lorsqu'il se retrouve le lendemain, il la trouve encore plus jolie et plus jeune que sur la photographie et là il apprend qu'elle n'a pas eu une enfance joyeuse, qu'elle est partie de chez elle pour vivre ses rêves et qu'enfin de compte elle s'est trompée. Tout au long de l'interview, elle l'entraine sous un pont et là surprise elle se braque un pistolet sur la figure et appuie sur la détente. Brady sera témoin de son suicide et en direct. Pris de panique il ne sait quoi faire à part passer un coup de fil anonyme à la police afin de le prévenir. Et à partir de là, l'enquête commence et bien sûr l'enquête sera mené par Annabelle, la femme du journaliste. De son côté Brady aura du mal à cacher à sa femme son implication dans l'affaire donc décide de poursuivre son enquête, il veut à tout pris savoir pourquoi Rubis était-elle devenue ce qu'elle est ? Paumée ? Il sera à la trace d'un groupe d'individus que Rubis aura fréquenté et qui s'appelle "La Tribu", qu'on dit non-humains. Mystère suspense au rendez-vous malgré un début assez long. Ce qui me rend curieuse c'est qu'on retrouve un pentagrame dans l'appartement de Rubis, un pentagrame qui la protégeait des démons.


    Vivement la fin, je n'en suis qu'à la moitié. Maxime Chattam reste le même, les crimes sont super bien imaginés et bien décrits, âme sensible s'abstenir... mais Chattam fait mieux dans la triologie du mal.

    Franchement déçue pour un Chattam, il y a de l'intrigue, du suspence mais trop de détail qui fait perdre du temps au lecteur. Chattam reste fidèle dans la description gore des victimes. Il nous dresse d'ailleurs une étude sur le côté sombre de l'homme associé au sex. On pourrait croire que plus l'homme jouit plus son côté sombre aussi sort de l'homme (enfin comment l'expliquer ?). Bref l'histoire du livre se noit tellement il fait son analyse humaine et sa noirceur. Mais on apprend enfin ce qui arrive à Brady le mari d'Annabelle O'donneil.


    votre commentaire
  • Pour Ivy, les anges n’ont rien d’un mythe. Mais avec la mort de Tristan, l’amour de sa vie fauché par un terrible accident, Ivy perd la foi. Et sans cette foi, elle ne peut voir Tristan qui, maintenant devenu ange, fait pourtant son possible pour la contacter. Comment Tristan pourra-t-il avertir sa bien-aimée que le danger rôde ? Et comment lui fera-t-il comprendre qu’un assassin est à ses trousses ?

     Mon avis : Je viens de le finir, pour 232 pages, il est rapide ! J'ai beaucoup aimé, j'ai passé un bon moment, nous avons ici une jolie romance entre un sportif (qui n'a cette fois pas la grosse tête) et une blonde très naturelle qui croit aux anges et les invoque même dans ses prières. Nous commençons direct avec l'accident pour revenir après à leur tout début, leur rencontre. Tristan fait des petits boulots pour pouvoir continuer la natation et Ivy subit le remariage de sa mère avec un homme riche. C'est un roman tout gentil, j'ai quand même eu un peu le coeur sérré après que l'accident se passe, l'hospital, le père de Tristan... Tristan devenu un ange va devoir trouver sa mission s'il veut enfin partir là où les morts reposent.

    J'ai été surprise de l'épaisseur du livre en pensant si tout doit être résolu dans ce tome, alors l'auteur aurait dû blacler l'histoire mais pas du tout. Tristan comprend donc son destin et doit rentrer en contact avec sa bien-aimée qui elle ne s'en remet de sa perte et qui perdu foi en ses anges.

    A la fin, nous avons droit à un extrait du tome 2, c'est super, vivement la suite !!!


    votre commentaire
  • Résumé : La contrée de Dells vit des temps troublés. Des seigneurs rebelles lèvent des armées pour détrôner Nash, le nouveau roi de King's City. Alors que la guerre se prépare, celui-ci fait appel à Rouge, la dernière femme-monstre, une jeune fille de dix-sept ans à la beauté irrésistible, qui a des dons de télépathie : grâce à ses pouvoirs, elle peut lire les pensées des espions et les forcer à parler. Rouge se lie à la Roen, la reine-mère, ainsi qu'à Brigan, l'un de ses fils, au grand dam d'Archer, un jeune homme avec qui elle a été élevée et qui est épris d'elle depuis toujours. Mais d'autres menaces rôdent : Leck, ainsi qu'un mystérieux chasseur...

    Ce que j'en ai pensé : j'ai été attirée par sa couverture au début ainsi que par son résumé. Certaines lectrices disent sur leur blog avoir préférer "Graceling" avant "Rouge". "Rouge" n'est pas mon genre de lecture, de l'aventure, des armées, des terres que se disputent plusieurs rois, des flèches, des arcs, non ce n'est vraiment pas mon style mais je dois vous avouer que j'ai beaucoup adoré !!! J'en ai même eu les larmes aux yeux concernant l'histoire de Rouge.

    Je pensais vivre beaucoup d'aventures mais non l'action met du temps à venir mais ça ne m'a pas dérangé du tout. L'auteur nous raconte au début l'histoire d'un jeune garçon doté de pouvoirs surprenants dès sa naissance. On découvre pendant la lecture que c'est un graceling, au départ des bébés ayant des yeux de couleurs différentes et si en grandissant ses yeux ne changeaient pas, on savait qu'il n'était pas normal. "Un graceling pouvait avoir une ouie incroyablement fine,courir aussi vite qu'un puma, effectuer mentalement des calculs compliqués, et même identifier le goût d'un plat empoisonné. Certains détenaient aussi des facultés inutiles, comme pouvoir se contorsionner ou manger des cailloux sans tomber malades. Certains parvenaient à prédire l'avenir. D'autres à s'introduire dans l'esprit des gens afin de découvrir leurs pensées secrètes... Les Graceling n'étaient rien d'autres que les instruments des rois." On sait que ce personnage allait jouer un certain rôle dans le livre.

    Ensuite on nous présente Rouge, l'auteur nous conte ici son histoire, ses aventures. Rouge a l'apparence d'une humaine, une des plus belles femmes qu'un homme puisse rencontrer, elle détourne les regards des hommes comme des femmes, mais son espèce est considéré comme un monstre car elle a le pouvoir de s'emparer de tout esprit et de plusieurs esprits en même temps ainsi que de les manipuler à sa guise. Rouge mettra ses pouvoirs au service du Roi Nash et de son frère le prince Brigan, afin de combattre ceux voulant marcher contre le Royaume de Dells.

    Rouge est une jeune femme comme les autres et malgré qu'elle soit un monstre tout au long du livre, elle souffre de n'être pas normale. Je me suis mise à m'attacher à son personnage peut-être par son fardeau quotidien, être montrer du doigt, à devoir cacher sa chevelure rouge, à manipuler les esprits d'autruis. D'abord rejeté par le prince Brigan, ils s'allieront pour une même cause ce qui les fera se rapprocher. Rouge découvrira un peu plus sur sa famille et ses secrets ce qui m'a énormément touché surtout quand elle découvre qu'elle a une grand-mère et que certains secrets se portent sur sa famille et celle de l'homme dont elle tombera amoureuse.

    Bref j'ai aimé ce livre pour le personnage de Rouge et non pour le fond de l'histoire.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique